copyright whatthekpop.com

Si vous avez l’occasion d’être en Corée du Sud à ce moment de l’année, vous remarquerez le nombre de drapeaux nationaux fleurissant dans les rues, les balcons ainsi que les bâtiments institutionnels. Pour comprendre ce jour férié, cette journée de commémoration qui est le 15 aout, il faut se plonger dans l’histoire de la Corée et particulièrement dans une période assez sombre.

Il faut remonter à la période coloniale, au XXe siècle lorsque le Japon, la Chine ainsi que la Russie luttaient pour le contrôle de la péninsule coréenne. Le pays fut envahi à plusieurs reprises, mais un des pires moments de l’histoire de la Corée fut dans la première moitie du XXe siècle, quand la Corée devint une colonie japonaise. L’occupation fut terrible, les ressources du pays furent pillées, la langue coréenne fut interdite, les Coréens durent changer de nom pour des noms japonais et furent engager dans des travaux forces ainsi que dans l’armée impériale. Beaucoup de femmes furent utilisées comme « femme de réconfort » pour les soldats japonais.

Dans cette période d’oppression qui dura de 1910 à 1945, les Coréens entrèrent en lutte pour regagner leur indépendance par le biais d’activités de résistance et d’organisation clandestine pour l’indépendance au-delà même des frontières du pays.

Les Coréens célèbrent le jour de la libération, car ils récurent la liberté déclarée par le gouvernement japonais et l’empereur du Japon, qui dans ce même temps, annonçait leur défaite. En 1945, la Corée était enfin libérée de son occupation et 3 ans plus tard, le 15 aout 1948, la République de Corée était officiellement établie. La libération des Coréens arriva quand les Japonais se rendirent aux forces allie durant la guerre du Pacifique. Les officiels Coréens confirmèrent la libération au travers de la Déclaration du Caire et de Postdam sur les ondes radio.

copyright army.mil

Ce jour est hautement symbolique en Corée et en apprendre davantage sur cette période, nous permet peut-être de mieux comprendre les relations actuelles entre la Corée et le Japon.

Gwangbokjeol 광복절 signifie « le jour de la restauration de la lumière », nous ne pouvons qu’imaginer une telle symbolique après la noirceur vécue sous le joug japonais.

Aujourd’hui, les rues sont décorées du drapeau coréen (Taeguki), sur tous les bâtiments officiels, les compagnies, les commerces, les maisons ainsi que les appartements. C’est un jour de mémoire pour se rappeler également du prix payé dans le passé pour se libérer. Cette année sera le 73e anniversaire de ce jour national. Une cérémonie officielle est tenue par le gouvernement, des feux d’artifice illuminent ce jour et les descendants d’activistes pour l’indépendance peuvent visiter les musées, prendre les transports en public gratuitement.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le jour de l’indépendance coréenne, vous avez la possibilité de visiter l’Independence Hall of Korea situe à Chonan ou encore Soedaemun Prison à Séoul. Ou simplement vous ouvrir à l’exploration du pays et apprendre quelque chose de nouveau.

Source : history.com , 90daykorean , korea.net


Laissez un commentaire


Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact.
저희에게 연락하는 것을 망설이지 마세요.

Contact
Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter et recevez toutes les dernières informations du site. 뉴스레터를 구독하세요. 이 사이트의 모든 최신정보를 받아 보세요.


SIGN INTO YOUR ACCOUNT CRÉER UN NOUVEAU COMPTE

 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up