copyright foody.vn

Et nous revoilà encore pour un petit moment de lecture, mais cette fois-ci, pas de livres, pas de cours d’histoire, pas de visites, nous voulons du frais, et puis nous sommes gourmands et on ne peut pas se le cacher, soyons honnêtes.

En Corée durant l’été, il fait chaud, voir même très chaud (« on devient flaque » si je puis dire), et pour ceux qui l’on expérimenté, et ce n’est pas peu dire, de Séoul à Busan, on transpire. Bon, après c’est facile de trouver un « congélateur » facilement pour se rafraichir et attraper un rhume, entre les grandes surfaces, n’importe quel bâtiment ou encore le métro, un souffle glacial nous emporte.

Le temps d’une pose à l’ombre (au frais), dans bon nombre de café, vous verrez les Coréens manger une glace bien particulière ; le bingsu.

Le bingsu est un dessert traditionnel et très populaire chez les Coréens, pour sa vertu rafraichissante ! Vous entendrez également pat-bingsu (팥빙수).

팥 (pat) qui signifie haricot rouge, 빙 (bing) en chinois pour glaçon et 수 (su) en chinois pour l’eau.

Pourquoi spécial ? Car nous sommes bien loin du magnum de base, les origines du bingsu remontent à la dynastie Joseon au XVIIe siècle (désolé j’avais dit pas de cours d’histoire). Se dessert se compose de glace pilée de pâte de haricots rouges sucrée avec en topping du tteok ou pâte de riz.

copyright visitkorea.org.kr

Et rappelez-vous de ce moment dans le film Forest Gump de la déclinaison de la crevette avec Bubba, et bien ici, c’est la même, vous trouverez et pourrez sans doute décliner en autant de versions gourmandes ce très bon dessert (je préfère largement le binsu aux crevettes en ce moment).

Beaucoup de variété de bingsu existe, vous trouverez le coffe-bingsu (au café), le choco bingsu (au choco), ttalki-bingsu (aux fraises), l’Oreo-bingsu (avec biscuit Oreo), le subak-bingsu (à la pastèque) et j’en passe et des meilleurs. Pour ne citer que quelque endroit qui on popularise le bingsu et rappelons quelques souvenirs à certains, entrez dans un Caffébene ou un A-Twosome-place et vous aurez probablement de quoi satisfaire, 1- votre besoin de fraicheur immédiate, 2- votre intérêt pour le sucré (coquin).

Vous l’aurez compris, déclinaison mode combo frais + fruit + sucre, et ça sonne bien pour le coup !

C’est très léger, ça se prend bien, vous ne sortirez pas ballonné, et vous aurez juste en mémoire gustative ces bouchées de fleur de neige ou glace râpée croquante et fondante en bouche, et le gout agréable de fruit frais.

Alors voilà, nous y sommes, la RECETTE, oui et bien en Corée vous imaginez bien les machines utilisées (râper la glace) et bien nous ne les avons pas ici, mais pas de soucis, nous pouvons aussi bien le faire.

Nous n’aurons peut-être pas une glace aussi fine, mais qui importe ^^.

En premier, la glace, prendre un sachet de glace pilée ou si vous mélanger du sucre a de l’eau à geler, celle-ci sera plus facile à casser.

Il est possible de faire un mélange dans un petit bol en prenant quelques petits morceaux de fruit frais (4 fraises par exemple), en les écrasant et en ajoutant une petite cuillère de sucre, du lait à moitie bol et verser ensuite dans un sachet zip afin de le congeler pour un petit 2h. Il est possible de simplement congeler du lait pour obtenir des « flocons de neige ». Une fois le mélange gelé, il vous faudra probablement l’écraser avec un rouleau à pâtisserie, pour piler la glace. Ensuite vous pourrez le récupérer à la cuillère et le mettre dans votre coupelle et rajouter la garniture avec d’autres morceaux de fruit frais, une boule de glace, de la pâte haricot rouge.

 La quantité d’un bol sera suffisante pour une personne.

-une petite cuillère de sucre

-50ml de lait pour 1 personne, vous pouvez couper avec de l’eau

  • Il faut donc mélanger le tout : lait et eau avec déjà quelques fruits écrasés avec un peu de sucre, ou seulement le lait avec du sucre congelé.  Mettre dans le sachet plastique alimentaire.
  • Laissez donc au congélateur pour quelques heures et sortir la glace une dizaine de minutes avant de la travailler.
  • Pour râper la glace, soit l’écraser avec un rouleau à pâtisserie, soit à l’aide d’un grand couteau en faisant de fines tranches sur les endroits les plus mous, tout en mettant ce que vous récupérez au froid tant que vous n’avez pas terminé. (Faites bien attention avec le couteau). Si vous avez un mixeur également.
  • Le but étant d’avoir une glace pas trop compacte dans votre coupe, il faut la tasser juste un peu pour que ce soit aéré.
  • Disposer ensuite, le tteok, la pâte de haricot rouge et arroser avec du lait concentré.
  • Si vous n’avez pas de tteok, n’oublier pas la liberté dans la création de ce dessert. Mais sinon, environ -50 gr de tteok

 

-150 gr de pâte de haricot rouge

-morceaux de fruits (ananas, orange, kiwi, pastèque), coupez-les et mettez-les au réfrigérateur pour qu’ils soient bien frais et de préférence coupe en petits dés

-toute sucrerie imaginable…chocolat…

Vous serez fin prêt pour un bon dessert rafraichissant, et en bonus, cette petite vidéo d’une chanson qui parle de l’amour pour le bingsu : régalez-vous !

Chanson dédiée au Bingsu :

Source : atelier.de.français , visitkorea , etrangerecuisine

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Un commentaire:

  1. SANTOS

    2018-10-02 at 5:43

    😉

    Répondre

Laissez un commentaire


Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact.
저희에게 연락하는 것을 망설이지 마세요.

Contact
Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter et recevez toutes les dernières informations du site. 뉴스레터를 구독하세요. 이 사이트의 모든 최신정보를 받아 보세요.


SIGN INTO YOUR ACCOUNT CRÉER UN NOUVEAU COMPTE

 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up