Un moment unique

Aujourd’hui, ce n’est pas un jour ordinaire pour de nombreuses familles coréennes, d’ailleurs la presse internationale diffuse largement cet événement, car en ce jour, ce fut le troisième et dernier jour d’une réunion de famille entre des familles de Corée du Nord et de Corée du Sud. Des familles séparées depuis des décennies se retrouvent en Corée du Nord au mont Kumgang.

Pour mieux comprendre cet évènement, il faut remonter dans l’histoire de Corée du Sud, lors du terrible et douloureux conflit de la Guerre de Corée (1950-1953).

Comprendre les racines de cet événement

Peu de temps après la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945, la Corée était libérée du joug japonais. À la fin de celle-ci, la Corée fut divisée en deux le long du 38e parallèle, frontière géographique et également politique. La partie Nord était gérée par l’Union soviétique et le Sud était géré par les forces des États unis. En 1948 la nation coréenne est officiellement déclarée, mais à la suite d’élection libre dans la péninsule la division entre les deux côtés s’aggrava. Le Nord mis en place un gouvernement communiste dirigé par Kim Il-sung et au Sud un gouvernement pro américain dirigé par Rhee Syngman. Les tensions s’intensifièrent jusqu’à l’éclatement du conflit le 25 juin 1950 et ainsi débute la Guerre de Corée. Ce jour-là, les troupes nord-coréennes envahissent la Corée du Sud.

copyright © AFP/national archives

S’ensuivit le conflit durant trois années jusqu’au 27 juillet 1953 où un armistice fut signé à Panmunjom, c’est en fait un pacte de non-agression.

Le pays fut totalement ravagé en ayant quasiment les mêmes limites géographiques d’avant-guerre, avec une estimation de 2 millions de victimes civiles, 3 millions de réfugiés et Séoul détruite à 70%, ce conflit fut relativement oublié, mais reste le conflit le plus meurtrier de la deuxième moitié du XXe siècle. Depuis 1953, entre les deux Corées, les relations alternent entre tensions et apaisement. Des millions de familles furent séparées en raison de ce conflit jusqu’à aujourd’hui même (il y a plus de 60 ans) et techniquement, les deux Corée sont en guerre, car aucun traité de paix ne fut signé.

Rencontres

Dans les années 2000, des rencontres ont eu lieu afin de faire évoluer la situation avec un accord de réconciliation signé entre Kim Jong-Il et le président sud-Coréen Kim Dae-Jung. En 2007 à Pyongyang, les deux nations s’engagent à promouvoir la paix dans la péninsule. Quelques conséquences eurent lieu réellement, comme le rapprochement de familles séparées ou le tourisme. Il a eu une vingtaine de rencontres depuis, au grès des améliorations des relations.

Le temps est compté

Malheureusement le temps est compté pour les survivants, les années passant beaucoup décèdent avant de pouvoir se voir. En 2000, 130.000 Sud-Coréens s’étaient portés candidats pour ces réunions, la grande majorité est décédée aujourd’hui. La plupart d’entre eux ont plus de 80 ans. Pour ceux qui ont pu se voir, les séparations seront probablement les dernières ou pour toujours. Cet événement cette année est le deuxième du genre en 5 ans.

Quand Han Shin-ja, une Sud-Coréenne de 99 ans, s’est approchée de leur table, ses deux filles de 69 et 72 ans qui l’attendaient ont respectueusement incliné la tête, avant de fondre en larmes.

Mme Han a également craqué immédiatement, avant d’écraser ses joues contre celles de ses filles.

« Quand j’ai dû fuir pendant la guerre… », a-t-elle tenté de se justifier avant de renoncer, laissant ses larmes témoigner de son émotion.

Lundi, la rencontre a débuté au son de la chanson nord-coréenne « Heureux de te rencontrer », qui est également populaire au Sud.

« Je n’avais jamais imaginé que ce jour arriverait »

Lee Keum-seom, 92 ans, est aujourd’hui une petite dame fragile. Elle a revu lundi son fils pour la première fois depuis que la guerre les a séparés, la mère et la fille au Sud, le père et le fils au Nord.

Retrouvailles

Sur des milliers de personnes candidates, seulement quelques centaines peuvent participer et ce pendant quelques jours.

Ces retrouvailles sont pleines d’émotions indicibles et au-delà de l’âge, du fossé idéologique, économique, de l’encadrement d’agent nord-coréen, les familles passent ce court moment mémorable ensemble. Beaucoup de famille sud-coréenne viennent avec de nombreux cadeaux en sachant que ceux-ci seront probablement récupérés par les autorités nord-coréennes. Et les séparations sont éprouvantes, ceux qui ont participé regrettent ce temps de rencontre si court, et des « adieux » difficiles.

copyright AFP/STR

Ces nouvelles retrouvailles font suite aux décisions du président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant Kim Jong-un lors de leur sommet en avril.

Sources : radio canada , rtbf.be , francetvinfoheredote.net

 

Si vous souhaiter en apprendre d’avantage lors de votre séjour en Corée, vous pouvez visiter le Mémorial de la Guerre à Séoul ou encore le Memorial hall  Incheon Landing Operation

Quelques films sur la Guerre de Corée, Taeguki Brotherhood of War (2004), 71: Into the fire (2010), Welcome to Dongmakgol (2005), plus récemment avec l’acteur Liam Neeson Opération Chromite (2016)

 

 

 

 

 

 

 


Laissez un commentaire


Vous avez une question ?

N'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact.
저희에게 연락하는 것을 망설이지 마세요.

Contact
Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter et recevez toutes les dernières informations du site. 뉴스레터를 구독하세요. 이 사이트의 모든 최신정보를 받아 보세요.


SIGN INTO YOUR ACCOUNT CRÉER UN NOUVEAU COMPTE

 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up